Vous êtes ici

Qui sommes-nous?

Onglets principaux

  • Une véritable transformation de notre rapport à l'environnement passe nécessairement par une transformation intérieure, une modification de nos gestes les plus quotidiens: manger, entrer en relation, exprimer ses émotions, aménager son habitat, communiquer avec ses connaissances, ses amis, son voisinage.
  • L'association Ecoculture organise dans le cadre de ses ateliers différentes activités qui permettent d'améliorer la qualité de la vie quotidienne et de préserver notre santé par une connaissance active des ressources corporelles, émotionnelles et énergétiques qui nous habitent. Des rencontres interdisciplinaires sont organisées dans l'optique de constituer des réseaux sociaux d'entraide, des collectifs de réflexion qui assurent un échange dynamique et une transmission vivante des savoirs.
  • Les échanges interculturels permettent de saisir la diversité des conceptions du rapport existant entre l'homme et la nature et leur impact sur les pratiques thérapeutiques et la santé.
  • Souvent des personnes nous demande de donner une définition de l'écoculture et après avoir lu des dizaines de livre sur le sujet je garde en mémoire les paroles de Masanobu Fukuoka qui en donne une très belle vision poétique : 

La culture naturelle est tout simplement une manière de vivre dans laquelle les gens jouissent de la vérité et de la beauté de la nature, une vie dans laquelle les gens, la liberté au coeur, escaladent les montagnes, jouent dans les prairies, se baignent dans les chaux rayons du soleil, respirent l'air pur, boivent l'eau cristalline des sources et font l'expérience de la vraie joie de vivre.

Semer dans le désert   -  éditeur Guy Trédaniel

Ecoculture est aussi une plate-forme pluridisciplinaire étudiant et diffusant les stratégies de partage de la véritable connaissance et la reconquête des biens communs.
Pour fonctionner en respectant ces principes, elle a créé et entretient des alliances libres et pluralistes entre différents citoyens, minorités socio-culturelles, associations, coopératives et structures développant une économie sociale.
Afin d'assurer la pérennité de la mise en œuvre des projets, ses membres établissent des liens avec des juristes afin de protéger par des licences libres toutes une séries de créations et de réalisations afin qu'elles ne puissent jamais être privatisées et qu’elles resteront des biens communs propriétés de l'humanité.
Sur le plan technique, toutes nos créations ou réalisations qu'elles soient matérielles ou logiciels sont lisibles, compréhensibles et peuvent-être copiées, reproduites et transformées.
Le citoyen membre et partenaire de l'association peut alors s'intégrer dans un système de fonctionnement démocratique et participatif ou il devient un « consomacteur » qui abandonne son rôle de consommateur passif acceptant toutes une série de processus technico-commerciaux qui lui échappe. Il comprend alors qu'il est quelques fois victime de la manipulation de l'information et retrouve confiance dans une véritable connaissance qui est partagée.
« En tissant ces réseaux et alliances du XXIe siècle nous nous détachons progressivement d' une époque dominées par la corruption et par des multinationales qui nous vendent des “boîtes noires scellée” quelques fois dangereuses et protégées par le secret de brevets réducteurs immobilisant l'évolution de la recherche.»
 
"On a besoin de la permission de personne pour créer quelque chose de génial.
Vous pouvez alors penser le matériel comme un élément culturel que vous voulez partager avec d’autres personnes. »

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer